A la Une

Kinshasa/mesures anticovid : l'obligation de ne transporter que 50% des passagers annulée

La Police nationale vient d'alléger certaines mesures anticovid décidées en vue de limiter le nombre des passagers dans les transports en commun. C'est ce que vient d'annoncer le commissaire provincial de la PNC de Kinshasa, Sylvano Kasongo dans une interview accordée ce mercredi 23 juin à Top Congo FM.

" La Police n'interpellera plus les conducteurs des transports en commun pour les obliger à n'embarquer que 50% de passagers", a-t-il fait savoir. 

C'est après consultation avec le gouverneur de la ville et au vu de certains dérapages de la part des transporteurs qui selon lui, "on profité pour doubler le coût du transport et réduire les trajets pour verser dans des demis-terrains". 

Ainsi pour éviter cette situation qui a occasionné des manifestations publiques ce matin dans certains coins de la capitale, il est donc demandé aux conducteurs d'obliger leurs passagers à porter leurs masques tout simplement. 

Néanmoins, l'interdiction chez les taximan moto reste d'application. Ils ne vont transporter qu'un seul passager au lieu de deux habituellement a expliqué le général Kasongo. " Aussi, qla police ne tolérera pas des passagers debouts. Tout celui qui desobeira sera arrêté", a-t-il signifié avant d'ajouter que cette annulation entre en vigueur dès ce jeudi, soit un jour seulement après l'application  de elle limitant le nombre de personnes dans l'habitacle des taxi, taxibus et bus. 

Le 21 juin, le Gouverneur avait signé un arrêté instituant des amendes et sanctions contre le non-respect consécutives aux mesures anticovid décidées au conseil des ministres de vendredi dernier. Du côté des transporteurs, tout taximan qui embarquera plus de 50% de sa capacité maximale, devrait payer entre 20 et 50 francs congolais.

Bahati Kasindi 


Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs