A la Une

Covid-19 : une consultation nationale pour favoriser l'adhésion massive des Congolais à la vaccination

Comment lutter contre la problématique de la méfiance à la vaccination contre la covid-19 en RDC ? Était la question au centre de la consultation nationale organisée le 7 décembre à Kinshasa par le ministère de la Santé publique, de l'Hygiène et de la Prévention, à travers son Programme élargi de vaccination (PEV).

À ce jour, le nombre de la population vaccinée en RDC est situé à moins de 1% malgré le fait que le pays dispose de tous les vaccins disponibles contre Covid-19 à travers le monde : AstraZeneca, Moderna, Pfizer, etc

Il était donc question de trouver à travers ces assises, après avoir pris part toutes les parties engagées dans la lutte contre le Coronavirus, des solutions adaptées afin de favoriser l'adhésion massive de la population à la vaccination qui reste à ce jour l' un des moyens efficaces contre cette pandémie qui est à sa quatrième vague en RDC. 

"Cette consultation a permis de soulever le goulot d'étranglement lié à la faible couverture vaccinale au niveau de l'offre et de la demande de la vaccination" a déclaré la vice-ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, Véronique Kilumba Nkulu à traverser l'Agence congolaise de presse (ACP)

Parmi les solutions envisageables envue d'une adhésion massive des Congolais et une large couverture, il y a la mobilisation immédiate, totale et performante de tous les acteurs religieux, sociaux, artistiques, politiques et administratifs ainsi que ceux de la société civile à la vaccination.  

" Les approches et solutions proposées seront mises en œuvre après cette consultation nationale. Le PEV sera instruit de mettre en application les défis et recommandations issues de cette conférence afin de renforcer et de booster les efforts de vaccination sur terrain", at-elle ajouté. 

Ces efforts seront soutenus par la Banque mondiale à travers une dotation à hauteur de deux cents millions de dollars américains (200.000.000 $), a annoncé pour sa part la représentante de cette institution en République Démocratique du Congo.