Sunrise Vitrine

Crise à la SOCODA : des membres associés appellent à l’implication du Premier ministre

Des membres associés de la Société Congolaise des Droits d'Auteurs et Droits Voisin (SOCODA) ont tenu une conférence de presse samedi 6 novembre à Kinshasa.

Ce groupe des associés coopérateurs qui s’estiment lésés par l’administration actuelle de la société ayant en charge la gestion collective des droits d’auteurs par la même occasion saisi annoncé avoir sollicité l’implication du Premier ministre en rapport avec la confusion qui règne au sein de cette structure depuis « le coup de force » du comité Nyoka Longo.

 

" Nous, membres associés pétitionnaires de la Société Congolaise des Droits d'Auteurs et Droits Voisin, SOCODA COOP-CA en sigle, réunis ce vendredi 29 octobre 2021 afin d'évaluer la situation de notre société en crise quasiment chronique, en rupture avec toutes les sociétés soeurs et les institutions spécifiques, du fait d'un groupe de membres sociétaires qui s'est installé à la tête de ladite société depuis six ans (l'équivalent de deux mandats consécutifs). Nous constatons qu'à ce jour, ce groupe, fin mandat depuis le 31 août 2021 n'a jamais daigné organiser les Assemblées Générales pourtant statutaires et annuelles excepté pour se faire réélire haut la main et sans bilan ", écrivent-ils dans leur mémo lu devant les médias samedi 6 novembre.

 

Ils rappellent aussi qu’en août dernier, le quart des sociétaires s’étaient levés face à l'imminence de la fin du mandat des organes en place, en vertu de l'article 33 des statuts et 342 de l'acte uniforme de l'OHADA, sur base desquels ils avaient saisi par pétition le ministre de la culture, arts et patrimoine.  " Nous avons après avoir alerté notre tutelle légale, pris l'initiative de vous adresser ce mémo à la suite de la lettre que nous vous avons adressé en date du 07 septembre par laquelle nous sollicitons votre implication personnelle, car il sied de rappeler ici que cette société bien que coopérative a été autorisée de création par ordonnance Présidentielle. Le droit d'auteur qui est une matière spécifique est géré en monopole en RDC et l'Etat dans sa mission protège le droit d'auteur pour lequel la SOCODA n'a que deux missions, percevoir et répartir dans les règles".

 

" Comme alternative aux problèmes que traverse la Socoda, son Excellence Madame Kathungu Furaha Catherine, ministre de la Culture, Arts et Patrimoines a instruit les deux parties en conflit, d'organiser les assemblées. Monsieur Nyoka Longo, pour sa part, bafoua les instructions de notre autorité de tutelle en décidant d'organiser des assemblées générales non couplées sans intégrer aux activités préparatoires les membres du cabinet. Par des démarches obscures et informelles, il a tenté d'induire la Primature en erreur en occultant sciemment la vérité des textes " poursuivent-ils.

 

Les pétitionnaires parmi lesquels Blaise Bula, Ngoie le Perc, Anthony Tshiyombo, Adricha  etMaika Munan indiquent qu’ « au regard de tout ce que nous avons énuméré, nous sollicitons de votre autorité (Premier ministre : ndlr) répressive, des mesures conservatoires pour préserver la cohésion sociale qui risque d'être perturbée par la prédation instituée en mode de gestion à la SOCODA par Nyoka Longo Mvula Joseph Roger et son conseil d'administration et de résoudre l'interminable conflit existant entre la SONECA et la SOCODA par la justice tel que souhaité dans votre programme du gouvernement", plaident-ils dans ce mémo. 

 

La société congolaise des droits d’auteurs et voisins est au cœur d’une vive confusion. Un groupe important d’associés coopérateurs se disent privés de leurs droits à la suite d’une gestion opaque et inique des droits d’artistes. Ils exigent à défaut d’une démission de l’actuel comité en fonction depuis plus de 6 ans déjà, un dialogue pour la mise en place des réformes nécessaires pour une gestion collective des droits d’artistes comme c’est le cas dans d’autres pays. Car, estiment-ils, « les artistes produisent pour vivre de leurs œuvres ».

 

BK

Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs