Politique

RDC : Nommé censeur à l'OGEFREM, Moïse Moni Della décline à cause notamment de la loi Tshiani

Le Président de CONADE s'est vu obligé de décliner l'offre de censeur à l'OGEFREM après avoir été nommé par le ministre des Transports le 12 juillet dernier.

Ce proche de Moïse Katumbi avance ses convictions personnelles et le climat politique actuel pour justifier sa position vis-à-vis de l'offre du Ministre des Transports. " En effet, le CONADE, parti politique où je suis le Président, est l’allier politique d’Ensemble pour la République avec qui il partage les valeurs d’inclusion et du vivre-ensemble. C’est pour cela d’ailleurs que je définis la politique comme la multiplication, l’addition et non la soustraction ou la division", révèle-t-il dans une communication faite ce matin.

Moni Della ajoute également que les récentes tentatives de déstabilisation du leader d’Ensemble pour la République, Moïse Katumbi, à travers la proposition de loi Tshiani/Pululu, " soutenue de tout évidence par une partie de l’Union Sacrée ont fini par me dissuader d’assumer ce rôle de censeur". 

" Ceux qui me connaissent et connaissent mon combat pour l’instauration d’un Etat de droit, savent très bien que je ne peux en aucun cas sacrifier

mes convictions religieuses, politiques et morales sur l’autel de l’intérêt personnel", fait-il savoir.


Moni Della a été nommé censeur à l'OGEFREM après la suspension de son désormais ex-directeur général Patient Sayiba. Sa tâche au sein du comité d'administration devrait constiter à contrôler, critiquer les opinions, les actions des autres membres. 

Bahati Kasindi 

Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs