Politique

Ce que vise Lamuka en cas d'élections anticipées.

La coalition Lamuka, loin de baisser la garde, rêve de se doter d'une majorité parlementaire après les élections anticipées dont elle suggère l'organisation dans les 18 mois, conformément aux propositions de sortie de crise de Martin Fayulu.

Pour y arriver, Steve Kivuata, cadre de cette plate-forme ayant porté la candidature de Martin Fayulu à la présidentielle de décembre 2018, indique sur TOP CONGO FM : "Nous devons rester unis. Le mot fort c'est l'unité: l'unité des leaders entre eux et l'unité de tout un peuple envers Lamuka qui est son instrument de démocratie".

Une année après cette désignation du candidat commun de l'opposition à la présidentielle du 30 décembre 2018, le parti de Martin Fayulu, l'ECIDE et Nouvel élan d'Adolphe Muzito ont organisé le lundi 11 novembre, une matinée politique à Kinshasa. 

Au cours de cette rencontre, ils ont appelé à la poursuite du combat pour la vérité des urnes, disent-ils, "afin de restaurer le peuple congolais dans son statut de souverain primaire".
Pour l'opposant, le bilan de Lamuka démontre que "le peuple est resté également constant. Il a soutenu les leaders dès le départ. Aujourd'hui, Lamuka est devenu un état d'esprit et un instrument de combat pour la réhabilitation de la démocratie dans le pays".

Steve Kivuata soutient en outre que la célébration de l'an 1 de la désignation de Martin Fayulu comme "candidat commun de l'Opposition était aussi une occasion de faire un rappel historique. Mieux, une évaluation mi-parcours sur fond de perspectives. "D'où nous venons et où nous sommes aujourd'hui", a-t-il dit.

En attendant "la remise et reprise entre le coordonnateur sortant Jean-Pierre Bemba et l'entrant Adolphe Muzito", Steve Kivuata indique que ce dernier a déjà " lancé des perspectives axées sur l'unité". 
*Titraille de Sunriserdc
Emma MUNTU/Forum des As
Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs