Politique

Diplomatie : les USA prêts à accompagner Fatshi mais sous quelques conditions

La présence des personnalités politico-militaires sous sanctions américaines dans le gouvernement congolais limite l'intervention des États-Unis d'Amérique dans l'accompagnement de Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a déclaré sur Top Congo FM Dr Peter Pham envoyé spécial des États-Unis pour la région des Grands Lacs.

En mission en RDC, cet émissaire de Donald Trump est venu réaffirmer le soutien des États-Unis à la vision du Président Congolais en matière de bonne gouvernance, de paix et de sécurité. 

Les États-Unis soutiennent le programme du Président Tshisekedi et ses efforts pour changer les choses en RDC, lutter contre la corruption, établir un État de droit, lutter contre l’impunité (...)", a-t-il expliqué. 

Dr Peter Pham, qui a salué les efforts des nouvelles autorités congolaises dans l'amélioration du quotidien de la population, a expliqué néanmoins qu'il existe des freins qui limitent l'action des  USA envers la RDC. 

Nous sommes limités malheureusement dans ce que nous pouvons faire à cause de la présence des personnes sanctionnées suite aux violations des droits de l'homme, aux abus et à la corruption dans la chaîne de commandement des forces armées de la RDC. Le président Tshisekedi est au courant de notre position ", a-t-il affirmé à Top Congo en citant nommément les généraux concernés à savoir John Numbi, Amisi et Kahimbi. 

Dr Peter Pham est l'envoyé spécial des USA dans la région des Grands Lacs. Il est venu en RDC pour rassurer du soutien de son pays. Il a visité toute la classe politique congolaise en commençant par le Président de la République ensuite l'opposition.  

BK 

Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs