Politique

Assemblée nationale : un courrier du bureau Mabunda datant de 2019 pour contredire le bureau d'âge, refait surface

Les médias et l'opinion congolaise n'en ont pas encore fini avec l'affaire 12 millions de dollars américains sollicités par le bureau d'âge de l'Assemblée nationale pour organiser la session extraordinaire de janvier 2021. Surtout depuis l'apparition depuis ce samedi 9 janvier 2021, d'un courrier du bureau Mabunda chiffrant à deux fois moins les dépenses de sa session extraordinaire d'août 2019.

Alors que le rapporteur de l'actuel exécutif, Gaël Bussa affirmait lors d'une sortie médiatique jeudi 7 janvier 2021 que " 12 millions de dollars était le montant prévu par loi pour la tenue d'une session extraordinaire". 

Avant d'ajouter que leur bureau " n'avait rien inventé" et qu'il mettait "quiconque au défi qui détiendrait des éléments contraires de les exhiber pour éviter tout malentendu et diffamation". Bref, pour dire que l'ex-bureau avait aussi en son temps sollicité le même montant.  

Il n'a pas fallu attendre longtemps pour voir réapparaître un document datant du 7 août 2019 du Bureau Mabunda sollicitant le budget pour la tenue de la session extraordinaire de mi-août de la même année. Sur cette correspondance adressée au Premier ministre, on peut lire que l'objet de la session en question était l'approbation du programme du gouvernement et de son investiture. 

Ainsi, "contrairement aux allégations de Gaël Bussa, Jeanine Mabunda avait demandé, pour la session extraordinaire d'août 2019, la somme de 12 milliards FC, soit 6,1 millions USD au taux de 1.976 le dollar", écrit Africa News, le premier média à avoir eu accès à ce document dans son tweet de ce samedi tel que le renseigne bien le document en attache. 

Cette somme était répartie de la manière suivante : pour les rémunérations 7.516.052.819, 94 FC soit 3.803.000 USD et les frais de fonctionnement revenaient à 4.542.269.639,00 FC soit 2,298 millions USD.  

Un montant deux fois moins que ce que sollicite le bureau d'âge. Ce malgré les allégations de son rapporteur qui a mis, à travers son interview accordée à Top Congo FM, quiconque au défi qui lui prouverait le contraire. 

Pour rappel, le bureau d'âge a convoqué la session parlementaire pour l'élection du bureau définitif et la poursuite de l'examen des pétitions contre les membres du bureau entre autres. 


Lire aussi : Affaire 12 millions USD sollicités par le bureau d'âge : "l'équipe Mboso s'est référée aux dépenses des sessions extraordinaires précédentes" (Actu30)

Bahati KASINDI 

Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs