Politique

RDC : 4500 personnes tuées dont 3188 égorgements à Beni au Nord-Kivu depuis 2014 (Paul Muhindo Vahumawa Mulemberi, député national)

Depuis 2014 jusqu'à ce jour, plus de 4.500 personnes sont tuées à Beni (Nord-Kivu) dont 3.188 par égorgement. Depuis le changement à la tête de commandement des opérations, il y a eu 1.048 personnes égorgées et plus de 198 villages abandonnés dans les secteurs de Watalinga, Beni-Mbau et Ruwenzori", révèle le député national et président du caucus des députés nationaux élus du grand Nord Paul Muhindo Vahumawa Mulemberi.

Face à la presse ce vendredi, il explique que "83% de personnes égorgées sont des Nande".

De retour des vacances parlementaires, il interpelle "les autorités au niveau national et international pour changer des stratégies afin d'imposer la paix au niveau de Beni".

Intervention tardive de l'Armée 

"De décembre 2019 à février 2020, il y a eu plus de 22 alertes de la population. Malgré cela, on constate que les tueries s'exécutent sans l'intervention préalable de l'armée alors que la population n'a jamais cessé de collaborer avec les FARDC et d'alerter".

Il constate "une démotivation programmée des troupes sur terrain à partir de Kinshasa. On envoie des militaires sur le terrain sans leur donner ni à manger ni primes, mais on leur demande de présenter un résultat. C'est inacceptable".

L'élu de Beni plaide pour "une Armée régionale et républicaine. Il y a des commandants considérés ce jour comme des chefs coutumiers, ça doit changer".

Top Congo via Sunrise RDC 

Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs