Politique

RDC : la mise au point de la Présidence sur le probable incident du 37è Conseil des ministres

La Présidence de la République est claire. Aucun incident n'a eu lieu au Conseil des ministres. Le cabinet du Chef de l'Etat s'est vu obliger de faire une mise au point concernant le déroulement du 37è Conseil des ministres du vendredi 26 juin présidé par visioconférence par Félix Tshisekedi.

Des rumeurs ont fait état d'un incident qui aurait survenu au cours de ladite réunion des ministres. L'incident aurait eu pour cause une action du Ministre de la Justice. Tunda Ya Kasende avait transmis des observations au nom du Gouvernement sur la proposition de loi controversée de Minaku et Sakata, laquelle était, deux jours plus tôt, à l'origine des violences et manifestations publiques observées dans la capitale et quelques autres villes du pays. Les manifestants estiment qu'elle vise la capitalisation de la Justice. Laquelle devrait être indépendante. 

En apprenant que le ministre de la Justice avait transmis un avis favorable à l'examen de cette loi, Félix Tshisekedi se serait mis en colère et stoppé depuis son bureau sa participation à cette visioconférence. Une version qui n'a pas pris trop de temps pour devenir virale sur les réseaux sociaux et susciter plusieurs réactions contre le ministre de la Justice. 

Il y a entre autres le député Claudel Lubaya qui a appelé le Ministre de Justice à démissionner en urgence pour ce qu'il a qualifié de manquement grave aux devoirs et envers le Président. C'est aussi ce qu'a relevé l'ONG des droits de l'homme ACAJ. 


Face à cette avalanche de réactions, le Cabinet du Président n'a pas eu d'autres choix que de sauver les meubles en donnant une version officielle de l'issue de cette réunion interministérielle. Mais sauf que dans celle-ci, le Cabinet du Président ne dit pas si le débat sur "cette proposition de loi" a eu lieu ou pas. Le Cabinet se contente de donner les raisons du départ du Chef de l'État de cette réunion. 

 " Le cabinet de son excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l'État, vient apporter la précision suivante : devant participer à la Réunion extraordinaire des chefs d'États Africains, membres du Bureau de l'Union Africaine, tenue par visioconférence ce même après midi du 26 juin 2020, le Président s'est trouvé devant un cas d'empêchement", indique le communiqué signé par Kolongele Eberande, Chef de Cabinet a.i. 

"De ce fait, il a délégué, conformément à l'article 79 de la constitution, à son Excellence Monsieur le Premier ministre, Chef du Gouvernement, le pouvoir de présider et de terminer la réunion du Conseil des ministres", conclut-il. 



Bahati Kasindi 

Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs