Sunrise Eco

Sonas/SCTP : les agents plaident pour l'intervention exclusive de la présidence

Les agents de la Société commerciale de transports et de ports (SCTP, ex-Onatra) et ceux de la Société nationale d'assurance (SONAS) étaient dans la rue ce jeudi 31 janvier. Ils expriment leur mécontentement pour les arriérés de salaire dont ils sont victimes.

Chaque groupe devant son siège exige  le limogeage de son Directeur général. Ceux de la SCTP revendiquent le départ de Mukoko Samba et 18 mois de non payement de salaire tandis que leurs paires de la SONAS , la démission de la Directrice générale Carole Agito et 50 mois soit plus de 4 ans d'arriérés. 

Les agents de ces deux entreprises publiques estiment que seule l'intervention de la présidence  les sortira de ce calvaire. 
Si nous manifestons, c'est parce nous sommes impayés pendant dix-neuf mois. Nous revendiquons d'abord le salaire (...), après le salaire, le départ de notre DG Mukoko Samba", a indiqué Jean Kasonga Meta, président de l’intersyndical national de la SCTP à radio Okapi. 

A la Sonas on crie au Génocide 

Au même moment devant leur siège sur le boulevard du 30 juin, les agents de la société nationale d'assurance manifestaient contre  50 mois d'impaiement. "Si vous allez vérifier, vous verrez que nos revendications sont fondées. Nous sommes déçus par les mensonges prononcés dans les médias par le DRK Ekofo qui parle de deux mois seulement. Pour nous, c'est d'abord le départ de la directrice et toute sa bande en suite le payement des arriérés. Nous sommes entrain de vivre un génocide", a déclaré Mr Luc, agent  de la SONAS. 

Les fonctionnaires de deux sociétés pensent que le Président Félix Tshisekedi qui a résolu la situation des agents de Transco est leur dernier rempart. 
Sunrise RDC 
Show More

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs