Editorial

Cohabitation politique ou Coalition politique ?

Cohabiter, c'est vivre ensemble avec ou sans enthousiasme. En France par exemple, la cohabitation politique veut dire qu'un président de la République doit nommer un Premier ministre et un gouvernement dont les opinions politiques peuvent se trouver contraires aux siennes. Est – ce le cas en RDC ?

En principe la cohabitation a lieu quand les élections législatives envoient à l'Assemblée nationale une majorité de députés hostiles à la politique du Président pour dire mieux qui ne sont pas de l’obédience du Chef de L’Etat.

En France, sous la Cinquième République, il y a eu trois cohabitations :

En 1986-1988 : le président de la République François Mitterrand (socialiste ; gauche), élu depuis cinq ans, doit cohabiter avec Jacques Chirac (RPR ; droite) ;

En 1993-1995 : le président François Mitterrand, réélu depuis cinq ans, doit cohabiter avec Édouard Balladur (RPR) ;

En 1997-2002 : le président Jacques Chirac (RPR), élu depuis deux ans, doit cohabiter avec Lionel Jospin (socialiste, dans le cadre de la Gauche plurielle).

Il y a déjà eu une cohabitation en RDC ? Cela marchera – t – elle ? la question reste posée 

Terre sans cohabitation politique : 

Contrairement aux Etats – unis, la bipolarisation domine et exclue toute forme de cohabitation, il ne peut pas y avoir de cohabitation (ce n'est pas dans la Constitution). La politique est dominée par deux partis : le parti démocrate et le parti républicain. Le président a la liberté de choisir ses ministres. Son choix est indépendant de la victoire ou de la défaite de son camp aux élections législatives. Toutefois, comme le Congrès dispose du pouvoir législatif et contrôle les nominations faites par le président, une « cohabitation » non officielle doit avoir lieu. Si le président veut agir il doit passer des compromis avec la majorité politique du Congrès. 

Qu'est-ce qu'une coalition ?

Un autre cas de figure envisageable est celui dans lequel aucune force politique n'obtient de majorité absolue des sièges à l'Assemblée. Si le camp du président obtient une majorité relative, c'est-à-dire qu'il dispose du plus grand nombre de députés, mais que cela ne constitue pas la moitié des sièges de l'Assemblée, alors il pourrait mettre en place un gouvernement de coalition. 

Dans cette configuration, des ministres de divers horizons politiques entrent au gouvernement afin de dégager des majorités sur des textes à l'Assemblée. "Des familles politiques différentes s'accordent sur un programme politique a minima, pour gouverner. C'est ce qui se passe par exemple en Allemagne", détaille Pascal Jan.

Héros Dorea Kibambe 

SunriseRdc 


Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs