Sport

IXes Jeux de la Francophonie : les travaux toujours à l'arrêt !

Où en sommes-nous avec les préparatifs des IXes Jeux de la Francophonie que la RDC s'est engagée à organiser du 19 au 28 aout 2022 ? C’est la question qui taraude les esprits au fur et à mesure que l’an 2022 approche à grand pas. Le grand problème reste le manque des moyens pour la réalisation des travaux de construction des lieux d'hébergement des délégations et de rénovation des sites devant accueillir les compétitions.

Aussi, ceux pouvant aider à assurer les rémunérations des tous les experts et personnes qui travaillent d’arrache-pied sans être payés depuis plusieurs mois déjà. D'après des sources bien introduitent au conseil national des jeux, " le plan de décaissement des fonds élaboré depuis plusieurs mois continue de souffrir d’application au point que les entreprises engagées pour la construction des infrastructures ont arrêtés les travaux". Ce, après avoir elles-mêmes préfinancé le début desdits travaux, ajoutent les mêmes sources. 

Et c'est un secret de polichinelle, le gouvernement, malgré la conviction du Président de la république à tenir ces jeux sur le sol congolais, " ne débloque toujours pas des fonds nécessaires pour parachever les travaux et permettre au comité d’organisation de travailler en toute sérénité afin de faire rayonner l’image du pays, le plus grand de l'espace francophone". 


D'aucuns se demandent si le gouvernement des ‘’Warriors’’ joue-t-il contre la volonté du Président de la République Félix Tshisekedi? 

" Dans toutes ses sorties médiatiques, l’actuel président en exercice de l’Union Africaine n’a cessé de réaffirmer la volonté de son pays d’organiser cette 9ème édition des Jeux de la Francophonie. Mais le gouvernement ne semble pas prêt à l’accompagner. C'est une humiliation de toute une nation en cas de retrait de ces Jeux", renchérit une autre source interne qui craint la posture actuelle du Rwanda et du Congo Brazzaville en cas d'échec Congolais. 


D'après le chronogramme officiel, les infrastructures à savoir les sites d'hébergement (12 bâtiments de sept niveaux chacun) des délégations et les salles des compétitions devraient durer 14 mois et êtresm, en principe, livrées en juin 2022 puisque la date butoir pour le début des jeux est le 19 août de la même année. Le temps pour le comité international des jeux puissent vérifier la qualité et la conformité des bâtisses selon les normes de l'organisation.    

Ainsi malgré le rappel du Chef de l'État à son gouvernement et l'évaluation des travaux du Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde et la mise en place d'une mission d’inspection composée des ministres en charge des infrastructures et travaux publics Alexis Gisaro, des Sports Serge Kondhe et de la Culture Catherine Kathungu, les travaux demeurent en jachère. "On se demande si le gouvernement congolais tient réellement à l'organisation de ce grand rendez-vous des pays et nations ayant en commun la langue française ?", s'interroge-t-on au sein même du comité d'organisation des ces olympiades sur le plan national. 


" Il y a eu beaucoup de rumeurs sur des présumés détournements des fonds des jeux. Mais je signale qu'une mission d’inspection et d'audit mise sur pied récemment a livré son rapport qui ne fait aucun état de détournements. Les conclusions de ce rapport ont même suggérés au gouvernement de libérer les fonds en urgence pour garantir non seulement la continuité des travaux, mais aussi la sécurité des sites.  

Sametonn

Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs