Sport

IXes Jeux de la Francophonie : qui veut humilier le Président Félix Tshisekedi et toute une nation ? (Tribune)

Les IXes Jeux de la Francophonie sont prévus à Kinshasa du 19 au 28 Aout 2022 par la volonté du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo qui a accepté de reprendre l’organisation au profit de son pays après le désistement du Canada Nouveau Brunswick.

Après plusieurs tergiversations et des blocages dans un contexte politique tendu dans la coalition FCC-CACH et le report à cause de la pandémie du Coronavirus, les préparatifs ont été relancés avec la nomination du nouveau comité et la pose de la première pierre pour le lancement des travaux de construction des infrastructures le 08 avril 2021.

Malgré le contexte difficile, les entreprises engagées ont préfinancé les travaux et les experts ont carburés pour rendre les plans d’actions dans un délais court pour rattraper le retard.

Le seuil ayant été atteint, ces entreprises n’ont toujours pas été payés et les travaux sont aux arrêts. 

Le gouvernement sous le leadership du premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde a pris les choses en main en donnant un second souffle au Comité d’Organisation avec un comité d’accompagnement composé de quelques ministres sectoriels notamment celui des infrastructures, du sport et de la culture. Une mission d’inspection a été dépêche pour évaluer l’état d’avancement des travaux et débloquer les fonds nécessaires, puis rien !

Selon des sources concordantes, parallèlement à cette mission d’inspection, une autre a été chargé par le premier ministre pour enquêter sur les allégations des détournements des fonds. 

Cette commission pilotée par les services du ministère des infrastructures et travaux publics a enquêté sur toutes les dépenses engagées notamment dans la construction des infrastructures des Jeux.

Ce rapport renseigne que les équipes engagées sur les chantiers des infrastructures travaillent 24 heures sur 24 sans interruption et se relaient en équipe de trois shifts pour récupérer un retard de deux ans et demi en une année maximum. Un exploit et également un défi énorme que compte relever le comité d’organisation avec le soutien du gouvernement pour matérialiser la vision du Président Félix Tshisekedi d’organiser les meilleurs Jeux de la Francophonie et remettre le pays dans la cohorte des grandes Nations organisatrices des grands évènements.

Quant aux soupçons des détournement, le rapport de l’enquête parle plutôt d’un dépassement à hauteur de 15% à cause logiquement de la mobilisation des équipes sur le chantier 24 heures sur 24 pour rattraper le retard. Aucun détournement n’est donc à signaler dans le chef du nouveau Comité qui veille aux grains pour la bonne tenue de ce rendez-vous tel que voulu par le Président de la République.

Malgré tout, les résultats de ces enquêtes ne sont toujours pas publiés et trainent encore dans les tiroirs et l’opinion attend toujours.

La RDC qui a gardé de justesse l’organisation de ces Jeux devait mettre les bouchers doubles pour finir les infrastructures et tous les aspects organisationnels afin d’accueillir ce rendez-vous stratégique pour le pays comme le veut, le Président de la République Félix Tshisekedi.

Les travaux se sont arrêtés, les frais de fonctionnement pas versés et les experts se démènent pour travailler alors que le président de la République tient à la tenue de ces Jeux en faisant du Comité d’Organisation un des services de son cabinet.

Qu’est-ce qui bloque pour humilier le Président Tshisekedi et toute la nation ? Pour quelle finalité ? 

Perdre l’Organisation de ces Jeux serait un échec pour le Président Tshisekedi et une humiliation pour tout le pays qui va bénéficier des infrastructures aux normes et le prestige des grande nation retrouvée. Il y a urgence !

Hecto Kilo 

Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs