Sport

IXes Jeux de la Francophonie: Kinshasa déterminée à organiser les meilleurs Jeux en 2022 !

La 9è édition des jeux de la Francophonie est bel et bien maintenue à Kinshasa du 19 au 28 aout 2022, tel en a décidé le Conseil Permanent de l’Organisation Internationale de la Francophonie lors de sa dernière réunion tenue en visioconférence.

Depuis plusieurs semaines, des informations évoquant l’annulation de ces Jeux de Kinshasa à cause de plusieurs raisons évoquées ont poussés notre rédaction à approcher le Comité d’Organisation pour nous informer à la source.  

Annulation des Jeux, Retard dans l’exécution des travaux de construction des infrastructures, détournements des fonds, opacités dans la gestion des fonds alloués, incohérence dans la gestion au quotidien…Bref, une cacophonie qui n’augure pas la bonne tenue de ce rendez-vous. 

Lors de notre visite des locaux du Comité National des Jeux de la Francophonie, l’ambiance est plutôt bonne  et visiblement les experts sont concentrés sur les Jeux et s’étonnent des informations qui circulent, en les qualifiant d’intox purs et simples.

Malgré  quelques cas de Covid signalés dans ses locaux, les experts du CNJF continue à travailler et certains en télétravail. 

Face aux accusations qui alimentent les médias en lignes,  nous avons interrogés les responsables du Comité d’Organisation qui dénoncent une ‘’volonté manifeste de salir l’image du CNJF’’ et une ‘’mauvaise interprétation du dernier rapport du Comité International des Jeux dans le but de satisfaire leurs propres besoin’’.

 

Il nous a été rapporté que les travaux de construction des infrastructures évoluent normalement sur les différents sites notamment au Stade Tata Raphaël qui accueille l’essentiel des travaux avec le Village des Jeux, lieu d’hébergement des différentes délégations.

Le chantier est opérationnel jour et nuit sur préfinancement des entreprises qui exécutent les travaux avec une main d’œuvre Congolaise. Plusieurs  centaines  d’emplois sont donc crées directement et indirectement sur ce site.

‘’Le prétendu détournement de fonds évoqué n’est qu’une preuve de la mauvaise foi de ceux qui propagent cette nouvelle’’ a indiqué un expert qui renseigne que le Comité d’organisation est composée d’un organe suprême qui est le Haut Conseil des Jeux réunissant tous les secrétaires généraux des ministères concernés, les experts de la présidence de la République, le renseignement et tant d’autres, ce qui est difficile dans un tel contexte de détourner une somme à la hauteur du montant évoqué.

En plus, le Comité International veille aux grains sur tous les aspects voilà pourquoi il fait régulièrement des évaluations et fait des recommandations si nécessaire, recommandations qui du reste ne sont pas comprises par les détracteurs qui le font circuler sur les réseaux sociaux et autres médias en ligne dans la seule intention de discréditer le travail noble que les experts abatte pour matérialiser cette vision du Chef de l’Etat.  

La cellule juridique et passation des marchés gère tous les aspects le concernant pour bien canaliser les contrats et autres aspects juridiques.

Le  dernier rapport du Comité International mal compris par ceux qui alimentent les réseaux sociaux par des infox  est la suite logique des évaluations fait régulièrement et ça va continuer jusqu’à la fin du projet pour que tout se passe selon les termes du cahier des charges signé entre la RDC et la Francophonie. ‘’Rien d’accablants ou de tabou à dramatiser dans ces documents’’ note cet expert.

Ce projet d’organisation des Jeux de la Francophonie est une ferme volonté du président Félix Tshisekedi pour marquer le retour de notre pays dans la cercle des pays organisateurs des grands événements, pour nous permettre aussi de mettre en lumière nos compétences sportives et culturelles, découvrir les nouveaux talents, créer des milliers d’emplois et permettre enfin à notre pays de se doter des infrastructures sportives et culturelles comme lègue après ces Jeux.

C’est ce qui justifie la dernière réunion tenue le samedi 17 juillet sous la houlette du premier ministre Sama Lukonde et tous les ministres concernés pour définir le rôle que chacun va désormais jouer et dégager le budget nécessaire pour terminer tous les travaux.


Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs