Sport

Dossier Fecolutta : vivement un sportif à la tête des Sports

La délégation de la Fédération congolaise de luttes associées (FECOLUTTA) a effectué un sit-ince mardi 19 mars au ministère des Sports que dirige actuellement l’intérimaire Astrid Madiya en remplacement de Papy Niango qui a choisi l’Assemblée nationale. Leur revendication, que la ministre des sports mette fin aux magouilles du Secrétaire aux Sports Barthélemy Okito et son collaborateur, Léon Mvila l’ex-président de la Fecolutta radié du mouvement sportif.

Alors que l’équipe nationale de lutte devrait se rendre en Tunisie en prévision de la coupe d’Afrique 2019 dont le démarrage interviendra dans moins de quatre jours, soit le 25 mars prochain, le SG aux Sports aurait, en complicité avec le président radié Léon Mvila, introduit une lettre de demande de fonds au nom des athlètes. Le pire c'est que Mr Okito dit à avoir été instruit par le directeur du cabinet du président de la république, Monsieur Vital Kamerhe. Et la lettre ne comportant même pas de signature de l’actuelle ministre des Sports Madame Madiya, aurait contourné le process normal pour finir directement au ministère des Finances.  

C’est ainsi que le comité fédéral, jusque-là légal, que dirige le président Henry Nko Nkiete, le seul habilité à solliciter des financements et reconnu par la fédération internationale sollicite à ce qu’il y ait une personne qui maitrise les rouages du sport congolais à la tête de ce ministère. Cela permettra de barrer la route à ces genres d’escroquerie à grande échelle qui risque de coûter au pays non seulement sa participation mais aussi des fonds colossaux.

« Nous arrivons, elle s’est enfermée dans son bureau, elle ne nous reçoit pas. Elle doit nous recevoir pour comprendre ce qu’il se passe, elle a été soit induit en erreur, soit elle est complice », a expliqué Henry Nko Nkiente.

Bahati KASINDI 

Show More

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs