A la Une

Justice : 29 personnes condamnées à la peine capitale à l'issue des affrontements entre Musulmans à Kinshasa

L'audience publique des auteurs des échauffourées du Ramadan au stade des Martyrs s'est déroulée vendredi 14 mai à Kinshasa au Tribunal de Grande Instance de la Gombe et diffusée à la télévision nationale.

Les auteurs de ces affrontements entre deux camps des musulmans qui se disputent la tête du COMICO, organisation de la communauté islamique de la RDC, ayant conduit au meutre d'un policier et à plusieurs autres actes de vandalisme ont été jugés en flagrance. C'était dans un procès public qui s'est déroulé jusque ce samedi matin. 

Le Verdict, 31 des 41 sont condamnés. 5 prévenus acquittés, 4 mineurs renvoyés devant leur juge naturel, 29 condamnés à la peine capitale et 2 à 5 ans de servitude pénale principale.

La peine de mort, ou peine capitale, est une peine prévue par la loi consistant à exécuter une personne ayant été reconnue coupable d'une faute qualifiée de « crime capital ». La sentence est prononcée par l'institution judiciaire à l'issue d'un procès.

C'était jeudi à l'occasion de la clôture du Ramadan, fête musulmane marquant la fin du carême que les faits se sont déroulés. Un policier a été tué puis brûlé, environ 46 autres blessés dont 8 dans un état critique disait fait le Général Sylvano Kasongo qui dénonce. 


Côté civiles, " on dénombrait 3 blessés", 11 véhicules de la police et 8 autres des particuliers ont été endommagés dont 3 ont tout simplement été incendiés".

Bahati Kasindi 

Lire aussi | Kinshasa : triste fin du Ramadan, un policier tué

Lire aussi | Affrontements entre musulmans : la PNC a mis la main sur deux présumés auteurs du meutre de son agent

Lire aussi | RDC : les deux ailes de la COMICO en attente d'une décision finale de la justice (Top Congo FM)

Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs