A la Une

Mercato politique en RDC : Freddy Matungulu signe au Cach !

Tout se passe comme en sport en RDC. Un autre transfert vient d'être bouclé dans le milieu politique congolais. Le Président de la république Félix Tshisekedi a nommé Freddy Matungulu Ilankir administrateur de la Banque Africaine de Développement (BAD), à en croire un article de La libre.be publié ce jeudi 11 juillet 2019.

Ce, après la rupture entre Bahati et le Front Commun pour le Congo (FCC) et bien entendue sa possible traversée vers le Cap pour le Changement (CACH), qui demeure jusque-là une rumeur.  

Et c'est vrai... Fatshi a réussi son coup. Il a débauché Matungulu de Lamuka. Ce dernier a bel et bien accepté le poste en témoignant sa gratitude envers le Chef de l'État à travers un communiqué signé un jour plutôt soit le 10 juillet 2019 dans la soirée depuis Abidjan (Côte d'Ivoire).  

Cette action signifie que le leader de "Congo na Biso" abandonne non seulement, le combat de la vérité des urnes puisqu'étant de Lamuka, mais aussi ses compagnons de lutte entre autres Martin Fayulu, Bemba et Katumbi dont les positions n'étaient plus claires depuis un certain temps. 

Ce départ vient donc dire tout haut ce qui se disait tout bas.  Le ballon Lamuka se dégonfle petit à petit. Mais est-ce la faute à Matungulu ? Bien d'observateurs estiment que non. Son Bye-Bye de cette famille politique intervient au moment opportun. Il n'avait plus de choix parce que nombre de ses collabos n'affichaient plus d'intérêt pour la survie de cette plateforme, soutiennent ces mêmes observateurs. 

Mbusa avait avait déclaré forfait en suspendant sa participation des activités politiques de cette plateforme. Aussi les propos moins clairs de Bemba quant à sa position vis-à-vis du régime en place et surtout les intentions d'Ensemble pour le changement de Katumbi de se rapprocher de Félix Tshisekedi dans les jours à venir sont des facteurs qui attisaient la confusion. 

Pire, la découverte d'une lettre de rapprochement du plus radical des tous, Martin Fayulu Madidi. Le candidat commun de Lamuka à la présidentielle de décembre dernier sollicitait la création d'une commission spéciale genre CNS ou CNSA. Cette dernière dans laquelle il serait le numéro 1. Le hic, il l'a écrit dans le dos de ses partenaires. Manque de confiance ou stratégie ? Difficile de le dire. 

CACH, le grand bénéficiaire du mercato

Des analystes estiment que Fatshi et son Cap pour le changement veulent user des mêmes méthodes comme celles employées par l'ex-majorité présidentielle, l'ancienne version du FCC. La méthode de "saucissonnement" qui consiste à débaucher dans l'opposition les cadres influents pour gonfler ses effectifs ou affaiblir ses adversaires. 

Toutefois, cette théorie se confirmera si le transfert de Bahati Lukwebo venait à être conclu. Car on annonce un rapprochement entre CACH et AFDC/A fidèle à l'ex-ministre du plan. Même-si Néné Nkulu, Mbikayi et consort, membre de cette sous-famille restent au FCC. 

Par ailleurs, l'AFDC/A aile FCC promet de rester fidèle à la charte constitutive du FCC. Il a mis en place un comité directeur qui sera piloté par Madame Néné Nkulu et ses 4 adjoints dont Steve Mbikayi et le secrétaire général de l'AFDC parti politique. 

Sinon, ce mercato nous réserve davantage de surprises. Attendons voir. 

Bahati KASINDI et Héros Dorea Kibambe

Show More

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs