Société

Bébé Tchotcha et son mentor aux arrêts depuis une semaine

Le célèbre "Bébé Tchotcha" et son mentor Alfred Malangua sont aux arrêts au Camp Lufungula, dans la commune de Lingwala depuis une semaine.

Ces artistes sont accusés de favoriser la dépravation des moeurs. C'est du moins ce que révèle un des membres de la famille de ce Loupiot.

Habitués à des blagues et comédies de "Bébé Tchotcha", ce gamin âgé à peine de 7 ans, les Kinois se plaisent à écouter les morceaux de ce jeune "chanteur sont truffés d'insanités".

Les forces de l'ordre ont, dès lors, jugé mieux d'incarcérer cet enfant prodige le lundi 2 décembre à 14 heures.
Bébé Tchotcha est accusé d'influencer négativement les mineurs lui qui, pourtant, devait être sur le banc de l'école, vu son âge.

Les agents de renseignement, en tenue civile, ont, en amont, mis la main sur son mentor Alfred Malangua, étudiant à l'Institut national des Bâtiments et Travaux publics (INBTP). C'est dans l'après-midi du lundi 2 décembre que tous deux ont été appréhendés.

"Nous demandons aux autorités de les lâcher, car ils n'ont rien fait de grave. Bébé Tchotcha n'est âgé que de 7 ans. Il n'est pas un hors-la-loi. Il  n'influence pas négativement les mineurs. Bien au contraire, il égaie les gens et leur fait oublier momentanément leurs problèmes. Il use juste l'humour", se plaint un de ses fans.

"Il y a quelques mois, renseigne-t-il, le ministre de la Culture et arts l'a exhorté à faire des blagues saines. Tout s'était bien passé lors de leur échange".

"A longueur de journée, beaucoup de musiciens chantent des bêtises au vu et su de tout le monde" s'est indigné un proche de la famille qui a requis l'anonymat.

Les deux proies des forces de l'ordre habitent l'un à Kalamu et l'autre à Kintambo. Mineur, Bébé Tchotcha vit encore chez ses grands-parents.

Gloire BATOMENE/Forum des As
Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs