Société

Ngaba: une intervention des éléments de l'Auditorat militaire dans un commissariat de police vire à un échange de balles

La population de la Commune de Ngaba aux alentours du poste de Police d'intervention rapide de Saint Adrien sur KIANZA, a assisté à une scène inhabituelle ce matin du 4 mars 2021.

Trois coups de feu ont été entendus à cet endroit créant ainsi un mouvement de panique dans les parcelles et sur les avenues qui jouxtent ce commissariat, renseigne le journaliste Nsimba Socrate, habitant de ce même quartier. 

Selon son témoignage, "six agents de la police militaire envoyés pour appréhender un policier, présumé violeur d'une fille de 7 ans, ont rencontré de la résistance. C'est alors que deux policiers, dont le présumé violeur, seront neutralisés par une balle chacun. Un a été  touché à l'épaule, l'autre à la jambe", indique-t-il. 

Il poursuit en expliquant que " la troisième balle a été tiré par un troisième policier du commissariat pour tenter de dissuader les agents de l'auditorat militaire. Mais c'était sans succès", fait-il savoir. 

En ce moment, la situation sur place s'est calmée. Les blessés ont été conduits à l'hôpital le plus proche. 

D'après des témoignages recueillis sur place, cette affaire tire son origine dans un conflit qui opposait le policier recherché à la famille de la fillette violée." C'est la maman de la fillette violée qui a vu ce policier censé être en prison pour son agression sexuelle sur sa fille de 7 ans. Au lieu de cela, il a été muté dans un autre commissariat pour échapper à sa peine. C'est ainsi qu'elle avait alerté les agents de la police militaire l'arrêter", a indiqué un autre témoin sur place. 

Bahati Kasindi 

Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs