Société

TikTok, l'application chinoise qui bouscule Instgram et Facebook

Est-ce déjà la fin du règne sans partage des Américains dans le monde des applications mobiles ? En tout cas, c’est ce qui se constate depuis peu dans ce secteur avec la montée en puissance du Chinois Tiktok, il y a peu du français Snapchat…

Sans doute, TikTok est l’application du moment. Aussi appelé Douyin en Chinois qui se traduit littéralement par « courte vidéo vibrato »: ndlr, est actuellement en pole position des téléchargements des App mobiles sur Play Store. Lancée en septembre 2016, elle permet le partage de vidéo et de réseautage social comme Facebook, Instagram ou Snapchat. Elle est développée par l'entreprise chinoise ByteDance.

Selon un article du Figaro du 27 février 2019, Cette application dont le logo évoque une note musicale, a enregistré 663 millions de téléchargements en 2018, sans compter les utilisateurs chinois sur Android. « À titre de comparaison, l'application Facebook a été téléchargée environ 711 millions de fois l'année dernière, Instagram 444 millions de fois », faisant allusion aux données fournies par le cabinet Sensor Tower, spécialiste des applications mobiles, sur son site internet.

Et à l’article d’ajouter qu’en janvier 2019, le réseau social, où circulent principalement vidéos de danse et défis, était l'application (hors-jeux) la plus téléchargée rien qu’aux États-Unis, devant les mastodontes Facebook, Instagram et Snapchat.

Des Kinois l’ont déjà !

Dans la bataille d’éléphants, les victimes sont généralement les petites herbes. La RDC ne fait que subir la loi des tendances. Après avoir accueilli Facebook, Instagram, Snapchat, place à Tiktok. Des jeunes kinois branchés, coquets, obnubilés par le désirs de paraitre, etc. en ont fait leur choux gras. Ils en parlent déjà. Sur leurs statuts Whatsapp, stories Instagrams ou Facebook, on les voit partager ces court-métrages signé Tiktok qu'ils ont eux-mêmes crées sur fond sonore de n'importe quelle musique. Pas étonnant car l’Appli est l’actuel numéro un des téléchargements sur Play store.


Et d’autres pensent même que c’est mieux qu’Instagram et facebook qui réduisent le champ de la liberté d’expression. Devenant des vrais médias pour les entreprises que pour les individus. « Avec TikTok, il y a une facilité dans la création de contenus animés qu’avec facebook et instagram qui nécessitent des budgets. Ces derniers que seules les marques et les entreprises ont le luxe de se payer. Aussi, on n’a pas besoin de beaucoup de temps pour créer ces contenus. Alors que facebook et Instagram exigent de montages préalables », a confié Jos Berry Mata du département digital d’Optimum Communication, une agence conseil en communication basée à Kinshasa.

Comme Jos Berry Mata, beaucoup d’autres congolais ont déjà expérimenté ce joyau chinois des applications mobiles.

Une riposte avant l’attaque ?

Les gouvernements américains et chinois ont réussi à entraîner chacun dans leur guéguerre commerciale, leurs grandes entreprises de télécoms et par ricochet les utilisateurs du monde entier qui se gavent de leurs inventions au quotidien. Des Congolais y compris. Jusque-là, les USA semblent avoir une longueur sur leurs concurrents. Après l'interdiction d'utiliser les applications et services de Google sur les smartphones Huawei, Facebook mettait également un terme à son partenariat pour la préinstallation de ses applications sur les téléphones du constructeur chinois, selon l’usine-digitale.fr. Cela voudrait également dire que la mesure concernait également WhatsApp et Instagram car étant aussi américain et appartenant à Facebook.

Beaucoup d’analystes avaient estimé que la Chine ne capitulerait pas. Avant que son entreprise Huawei ait réussi à dévoiler son OS (operating system), son système d’exploitation (logiciel) maison baptisé « HarmonyOS » destiné à remplacer Android, qui équipe l'immense majorité des smartphones dans le monde (hors iPhone d'Appel), ses constructeurs se seraient lancés également dans la guerre contre les « Applis » américaines. Voilà donc le résultat. 

Bahati KASINDI

Show More

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs