A la Une

RDC : Ce qu'a dit Ilunkamba Ilunga après sa démission au poste de Premier ministre

Il faut savoir quitter la table quand elle est desservie. Mais je ne vais pas quitter la table desservie chez moi pour aller continuer à manger chez le voisin", a conclu Silvestre Ilunga Ilunkamba dans sa déclaration consécutive à sa démission au poste de Premier ministre de la RDC ce vendredi 29 janvier 2021.

Une métaphore que certains ont compris par le refus du désormais premier ministre honoraire d'adhérer à la nouvelle coalition (Union Sacrée qui a précipité son départ : ndlr ) après la dissolution de celle qui lui a permis de diriger le premier gouvernement de l'ère Fatshi, le FCC-CACH. Ce malgré la ruée vers cette première (Union Sacrée) de plusieurs autres membres de sa famille politique, le FCC.

C'est donc après avoir servi environ 15 mois comme Chef du Gouvernement sous l'heure Félix Tshisekedi, que le désormais ex-Premier ministre Sylvestre Ilunkamba s'est vu contraint de déposer sa démission après une action des députés. Ces derniers lui ont retiré leur confiance par une motion de censure examinée un jour plus tôt soit le mercredi 27 du mois en-cours, en l'accusant d'incompétence. 

Alors que beaucoup s'attendaient à ce que celui que les Congolais ont affectueusement surnommé "Pépé Ilunga" pour les uns et " pépé Ilunkamba" pour les autres, s'engage à un bras de fer avec l'Assemblée nationale, ce dernier a juste indiqué avoir tout simplement tiré les conséquences de la situation politique que traverse actuellement le pays. Il a attendu d'être notifié par le bureau d'âge comme il l'avait suggéré dans sa déclaration du 28 janvier avant d'aller déposer sa démission auprès du Chef de l'État.

C'est ainsi qu'il va déclaré quelques heures plus tard à travers une déclaration écrite : " Comme tout le monde le sait, moi, je suis avare des paroles verbeuses. Donc, je vais me contenter de vous dire l’essentiel. Nul n’ignore la situation politique de l’heure dans notre pays. Je m’abstiens d’en épiloguer".  " Toutefois, tirant   les conséquences de cette situation, j’ai décidé, en toute responsabilité et conformément à la Constitution de notre pays, de présenter la démission de mon Gouvernement au président de la République, Chef de l’Etat", a-t-il poursuivi.  301 députés nationaux, toutes tendances politiques confondues, avaient adopté En date du 27 janvier 2021, une motion de censure dirigée contre le Gouvernement Ilunga Ilunkamba qui comptait à son installation le 6 septembre 2019, 66 ministres parmi lesquels 13 femmes.  Le même jour dans la matinée, le concerné avait formulé des observations sur la compétence du Bureau d’âge en cette matière (traitement de la motion de censure). Avant de revenir, le jour, suivant en ces termes : "en tant que républicain, respectueux de la Constitution et des Institutions de la République, je me dois de reconnaître la compétence de l'Assemblée nationale à examiner la motion de censure qui m’a été destinée dès lors qu’elle a été signée par 301 Députés nationaux", disait-il dans sa déclaration qui a suivi l'action de l'Assemblée nationale. Avant de déclarer, "j’attends la notification de cette décision pour prendre mes responsabilités conformément à la Constitution".  Ainsi prend fin le règne du 25è Premier ministre de l'histoire de la RDC. Il s'en va après avoir remercié le Chef de l'État Félix Tshisekedi pour la confiance placée en sa personne pour conduire le tout premier gouvernement de l'après-alternance. Bahati Kasindi  DECLARATION DE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT, A LA PRESSE PRESIDENTIELLE, AU SORTIR DE L’AUDIENCE DE CE JOUR 29 JANVIER 2021 AVEC SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Comme tout le monde le sait, Moi, je suis avare des paroles verbeuses. Donc, je vais me contenter de vous dire l’essentiel. Nul n’ignore la situation politique de l’heure dans notre pays. Je m’abstiens d’en épiloguer. 3. Toutefois, tirant les conséquences de cette situation, j’ai décidé, en toute responsabilité et conformément à la Constitution de notre pays, de présenter la démission de mon Gouvernement au Président de la République, Chef de l’Etat. 4. Je saisis cette occasion pour remercier, au nom de mon Gouvernement, le Président de la République, Chef de l’Etat, de la confiance qu’il nous a témoignée dans le cadre de notre Accord de Coalition qui a permis à notre pays de connaitre, pour la première fois, une alternance pacifique du pouvoir. 5. En ce qui me concerne personnellement, en dépit des circonstances actuelles, je saisis cette occasion pour remercier le Président de la République, de la confiance et de la cordialité qui ont caractérisé nos relations au cours des 15 derniers mois durant lesquels j’ai été Premier Ministre. 6. Mes remerciements, last but not least, à Son excellence Joseph KABILA KABANGE, Président Honoraire de la République Démocratique du Congo, qui avait proposé mon nom comme candidat Premier Ministre, ce qui m’a permis de servir le peuple congolais à cette haute fonction. 7. Comme l’a dit un célèbre chansonnier, je cite, « Il faut savoir quitter la table quand elle est desservie ». Mais, je ne vais pas quitter la table desservie chez moi pour aller continuer à manger chez le voisin                                                   Je vous remercie. Fait à Kinshasa, le 29 Janvier 2021, à 15h32 

Sylvestre ILUNGA ILUNKAMBA

Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs