A la Une

Massacre de Kipupu : plus de 200 personnes sont portées disparues selon la Monusco

Les officiels dépêchés à Kipupu avec l’appui de la Monusco viennent de clôturer leur mission d’un jour d’inspection pour élucider les circonstances et les chiffres avancés des massacres perpétrés dans ce village du Sud-Kivu dans la nuit du 16 juillet dernier par des miliciens Ngumino et Twirwaheno. Ils ont regagné Bukavu dans la soirée du même mercredi 29 juillet rapporte ACTUALITE.CD

Après des entretiens avec des témoins locaux, cette mission rapporte que 15 personnes ont été tuées et plus de 200 autres sont introuvables. « 15 morts, des blessés, plus de 200 portés disparus et des dégâts matériels, c'est ce que la population de Kipupu, témoins et victimes, atteste à la délégation venue sur place. Fragilisés mais rassurés par le déploiement des FARDC la semaine passée, les habitants de Kipupu souhaitent que ces derniers ne quittent plus le lieu», lit-on dans la note d’information de la Monusco relayé par le média précité.

Lire aussi ! RDC : le silence du Gouvernement sur le massacre de 220 personnes à Kipupu inquiète

A noter que l’alerte avait été lancée par les députés élus de la Province du Sud-Kivu. Et depuis, poursuit la note d’information, les FARDC ont érigé un camp permanent sur place depuis la semaine dernière afin de redonner confiance aux populations qui ont fui les représailles de ces rebelles. 

Bahati KASINDI

Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs