Sunrise Vitrine

Gouvernement Sama Lukonde : le profil idéal au ministère de culture et arts selon les artistes et culturels pour redynamiser ce secteur

La population congolaise attend avec impatience la publication imminente du nouveau Gouvernement que devra diriger Jean-Michel Sama Lukonde, nouveau premier ministre nommé depuis le 15 décembre 2021.

Ainsi dans le cadre de la mise en place des membres de son équipe, Sama Lukonde a entrepris des consultations avec des forces politiques et sociales du pays en vue de la création d'un gouvernement qui répondra non seulement aux attentes de la population mais aussi capable de mettre en œuvre la vision du Président de la République, Félix Tshisekedi. Ce dernier désigné également Président de l'Union Africaine pour l'exercice 2021.  

C'est dans ce cadre aussi que le collectif des artistes et culturels (CAC) sous la houlette de leur coordonnateur, le Percussionniste Paul Ngoie le Perc a adressé ce vendredi 12 mars 2021, un mémorandum au nouveau Chef du Gouvernement pour la bonne marche de leur secteur, considéré comme inférieur aux autres et géré par un ministère de dessous de table par les exécutifs précédents. 

Dans leur adresse à Sama Lukonde, les culturels et artistes indiquent qu'"il est anormal que la RDC depuis 1960 jusqu’à nos jours, vu sa position stratégique, sa potentielle richesse, sa diversité culturelle et sa taille d’un pays aux dimensions continentales ne puisse avoir une politique culturelle à la hauteur de ses ambitions". 

C'est ainsi qu'ils proposent pour le mandat de la RDC à la tête de l'Union Africaine placé sous le thème de : «Arts, Culture et Patrimoine : levier pour le développement de l'Afrique que nous Voulons », que le ministère de la culture et arts soit compté parmi  les ministères de souveraineté. 


Aussi,  " pour le rayonnement de notre pays", qu'il soit confié à un professionnel de la culture, " maitrisant les rouages du secteur culturel congolais afin de promouvoir une meilleure cohésion nationale dans sa diversité, et favoriser le rayonnement de la RDC sur le plan international", lit-on dans leur lettre au Premier ministre. 

Ils ont également ajouté que pour aider celui qui sera nommé à ce poste combien stratégique, qu'une amélioration significative du budget alloué à ce secteur lui soit accordée pour l'aider à mettre en place une politique culturelle voulue par tous.

Laquelle  comprend des éléments essentiels pour la redynamisation de l’écosystème culturel dont " la gestion collective des droits d’auteur et droits voisins, la réhabilitation et reconstruction des infrastructures culturelles et le financement des projets culturels", ont-ils conclu.

Bahati Kasindi 

Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs