Sunrise Vitrine

Lina Muvaro : la cuisine ouvre les grandes portes

La bravoure et passion caractérise Lina Muvaro, diplômée en hôtellerie, elle est l'une des femmes outsider qui gravit les échelons. Cela fait plus d'une décennie que cette jeune Congolaise excelle dans la restauration.

Pour elle, la cuisine n'est pas seulement un business, elle est aussi une histoire de famille. Elle rejoint le « Cordon bleu » en 2008, un bistro au sein de l'Académie des beaux-arts, Lina rejoint léquipe comme manager du restaurant et innove en modernisant le cadre et le service. 

Femme battante, elle a réussi a attiré une clientèle diversifiée, quelques années plus tard elle met en place un service traiteur dynamique, elle couvre des manifestations de tout genre à Kinshasa et sur l'étendue de la RDC, le faisant avec tact et impact.

La cuisine a ouvert à Lina les portes de la grandeur. On la retrouve aujourd'hui dans la cour des grands. Aux côtés du couple présidentiel. Avant, pendant et après la campagne électorale. 

Dans le souci de valoriser la jeune fille Congolaise, Lina encadre une vingtaine d’elles qu'elle initie à l'hôtellerie et à la restauration. 

Une histoire de famille

Fille de sa mère et de son feu père "Muva Muvaro’’ l'un des grands mécènes des années 80 -90 immortalisé dans des tubes à succès (Zaïko Langa Langa), cette jeune femme n’est pas issue d’une famille sans histoire. Car sa mère, Maman Muvaro, est également un crack de la cuisine congolaise. Nul doute qu’elle soit perçu comme le mentor de sa fille.

Elle a hérité non seulement du savoir-faire de sa mère mais aussi du nom de son père. Ce dernier qui lui transmis sans doute son ADN de grand diplomate. 

Lina est donc aujourd'hui un modèle de la bravoure, de la persévérance et du sacrifice pour plus d’une jeune congolaise.  

Elle estime d’ailleurs que les grands plans de la construction de notre pays doivent être confiés à la femme. « La femme Congolaise est l'architecte par excellence de la société ». C’est dans cette optique qu’elle s'emploie à soutenir la jeune fille Kinoise pour l'éloigner de la dépendance financière, les antivaleurs, le monnayage des plaisirs, la délinquance, etc. 

Vive la Femme, vive la Femme Congolaise, Vive Lina Muvaro. 

H. Dorea K.

*Les photos sont signées Anta Numérique 

Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs