Politique

Conflit frontalier RDC-Zambie : la SADC tranche en faveur des Congolais

La voie diplomatique vient de produire des effets sur le litige frontalier qui opposait la RDC à la Zambie dans la province du Tanganyika. C’est ce qu'a rapporté le Ministre de la Défense au 41ème Conseil des Ministres tenu vendredi 24 juillet à la cité de l'Union Africaine.

Aimé Ngoy Mukena indique qu’après sa médiation, la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC) organisation à laquelle appartiennent les deux pays en conflit, vient de trancher en faveur des Congolais. Elle décide que les localités disputées de Kibanga et de Kalubamba font partie de la République démocratique du Congo.

Ainsi, un délai de 7 jours a été donné à l’Armée Zambienne pour évacuer ses troupes du sol congolais.

« Le président de la République a réitéré le souhait de voir les Africains unis et rassemblés autour de multiples défis à relever à l’annonce de cette nouvelle », renchérit le compte-rendu du Conseil des ministres. 

L’armée Zambienne menace d’annexer les deux localités de la RDC depuis le début de l’année soit entre janvier et Mars. La tension était montée d’un cran le 15 mars dernier, lorsque les deux armées de la RDC et de la Zambie se sont affrontées à Kibanga, un village où les militaires zambiens avaient hissé leur drapeau après avoir descendu celui de la RDC. 

Mais depuis le 25 mars, Kinshasa et Lusaka avaient émis le vœu de résoudre pacifiquement ce conflit suite à l'audience que le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, avait accordée à une délégation de la Zambie conduite par son ministre des Affaires étrangères, Joseph Malanji.

Bahati Kasindi 

Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs