Politique

Sénagate : Sindika Dokolo félicite Thambwe Mwamba, encourage Goya à aller jusqu'au bout !

L'affaire n'en finit pas malgré les excuses publiques mutuelles entre le président du Sénat Thambwe Mwamba et la sénatrice Bijoux Goya Kitenge.

Cette dernière a, contre toute attente, confirmé sa plainte contre le président du Sénat ce vendredi, a révélé le Coordonnateur de l'ONG ACAJ, Georges Kapiamba. " La Sénatrice GOYA Kitenge Bijoux a comparu aujourd’hui devant un magistrat du Parquet Général près la Cour de cassation et confirmé sa plainte, pour imputations dommageables et injures publiques, contre M. Alexis Thambwe Mwamba, président du Sénat", révélait maître Kapiamba dans un tweet. 

Une action qui étonne plus d'un car, tous croyions que les deux personnalités avaient enterré la hache de guerre après la séance d'excuses du 7 mai. Cette action, qui sort du lot du milieu politique congolais, a également fait réagir Sindika Dokolo, personnalité politique congolaise et numéro 1 du mouvement citoyen le Congolais debout. 

Dans un tweet également, il a félicité le président du Sénat qui a déjoué tous les pronostics en s'excusant du haut du perchoir du Sénat. " C'est une bonne chose que Monsieur Thambwe, faisant amende honorable, ait offert des fleurs à sa collègue après ses propos outrageants", a-t-il déclaré avant de poursuivre que : " C'est une bonne chose qu'elle (Bijoux Goya) les ait acceptées tout en maintenant sa plainte et sa demande d'enquête sur l'utilisation des fonds suspects", a-t-il appuyé. 

Les deux sénateurs s'étaient rentrés dedans lors de la plénière du jeudi 30 avril dernier. Tout était parti de la question de la sénatrice Goya au président du Sénat Alexis Thambwe Mwamba sur les fonds alloués à la réfection du Sénat. 

Au lieu de répondre, Thambwe Mwamba avait préféré dévoiler publiquement les coulisses de leur relation avec la sénatrice. Cette dernière qu'il a accusé d'avoir entrepris des démarches immorales pour briquer le poste de questeur du bureau du sénat.

Bahati KASINDI 

Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs