Sunrise Eco

Kasumbalesa : "Base Bilanga" fermée, les recettes de la DGDA multipliées par cinq

La Direction générale des douanes et accises (DGDA), dans la province du Haut Katanga, voit ses recettes journalières multipliées par cinq. Ce, après le démantèlement, le 24 août dernier, de la " Base Bilanga " qui servait de chapiteau de fraude et perception de taxes indues par certains militants de l'Union pour la démocratie et le Progrès social, UDPS.

Pour un boom, c'en est un. En effet la DGDA a enregistré un accroissement substantiel de ses rentrées journalières. Lesquelles, à en croire Top Congo citant le ministre de l'Intérieur du Haut Katanga, sont passées de 4 millions de francs congolais à 20 millions/jour, au lendemain de la destruction de la " Base Bilanga ".

On rappelle que le quartier dénommé " Base Bilanga ", à Kasumbalesa à la frontière avec la Zambie, était le fief de l'UDPS. Avant l'assaut des forces de l'ordre, pour neutraliser les membres de ce réseau, le parti était régulièrement accusé d'y régner en maitre, se substituant aux services douaniers. 

Selon plusieurs sources dans le Haut-Katanga, des militants du parti présidentiel percevaient des taxes sur les marchandises entrées frauduleusement au pays, ce qui constitue un énorme manque à gagner pour l'Etat.

Alors que le Gouvernement a besoin justement de moyens financiers colossaux pour faire face à la riposte contre la Covid-19, équiper les hôpitaux, payer les enseignants et autres fonctionnaires de l'Etat, bref administrer le pays, à la "Base Bilanga ", à Kasumbalesa, un groupe d'individus sans foi ni loi s'adonnaient tranquillement au coulage des recettes. 

Nombre de marchands échappaient aux services douaniers en passant par les voies illégales sans payer les taxes de l'État.

Selon des sources, outre le drapeau officiel de l'UDPS qu'on montait matin et descendait le soir, exigeant aux gens de ne pas bouger et de ne pas rouler, l'UDPS avait construit un dépôt à la frontière de Kasumbalesa où les animateurs de cette Base/Bilanga avaient établi une grille tarifaire, les marchandises transitaient par ce dépôt.

La bonne nouvelle que constitue l'accroissement de recettes ne saurait cependant faire oublier l'énorme manque à gagner subi par l'Etat.

A l'ère et à l'heure de l'Etat de droit, des voix s'élèvent pour en appeler à des poursuites judiciaires contre ceux qui se sont substitués impunément à la DGDA. 

Les pouvoirs publics devraient déférer ces inciviques devant la Justice afin qu'ils soient définitivement mis hors d'état de nuire.

On ne saurait prôner la fin de l'impunité en agissant autrement.

En attendant que la Justice passe, l'exécutif provincial s'affaire à assurer sa part de service après-vente.

" La première chose d'abord c'est l'admiration que j'ai exprimée pour les forces de l'ordre qui ont réussi à faire avec professionnalisme un travail difficile, celui de gérer des milliers de personnes sans effusion de sang. Au nom du gouverneur qui m'a dépêché ici, j'ai présenté les félicitations aux forces de l'ordre. Des mesures d'accompagnement doivent être prises immédiatement pour accompagner cette nouvelle situation qui est saluée par l'ensemble de la république ", a déclaré Fulbert Kunda Milundu.

Didier Kebongo/Forum des As

Lire aussi ! Affaire base Bilanga : " l'État va s'assumer" (Gilbert Kankonde, Ministre de l'intérieur) 

Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs