A la Une

Ebola : le Dr Muyembe recadre la Lucha

Le Secrétaire technique du Comité Multisectoriel de la riposte à virus Ebola ( CMRE ) , le Docteur Jean-Jacques Muyembe Tamfum, semble en avoir assez des critiques sur ses méthodes de lutte contre la 10è Épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola .

Dans une série de tweets publiés ce lundi 16 décembre 2019, ce biologiste s'est senti obliger de réagir aux accusations du mouvement citoyen, "Lutte pour le Changement" Lucha ) à son regard.   

Malgré les avancées enregistrées dans le cadre de la riposte à la Maladie à virus Ebola, ce groupe d'activistes pense que ce succès n'est pas à mettre à l'actif de l'équipe actuelle chargée de l'éradication de ce virus que pilote Muyembe Tamfum.  "Le recul de l'épidémie d' Ebola a  vu ces dernières semaines n'a rien avoir avec les essais cliniques de vaccins  J&J , russes, et bientôt Japonais)  qui se multiplient dans un but uniquement scientifique et pécuniaire.  Il est le résultat de deux ans d'efforts et du 1er vaccin ", a déclaré la Lucha. 

Admettant même que le Dr  Muyumbe  Tamfum  était "en train de sacrifier la vie de milliers de Congolais en les soumettant à des tests cliniques de tous les laboratoires du monde pour flatter son égo et se remplir les poches sous la bénédiction de la présidence de la République ".  

Des propos qui n'ont pas laissé l'accusé sans voix.  Le lauréat du Prix  Hideyo  Noguchi  2019 pour l'Afrique décernée récemment au Japon a, non seulement recadré la Lucha, mais aussi expliqué le mode d'utilisation et l'utilité du nouveau vaccin. "Le vaccin  J&J  est administré seulement en zones non épidémiques et sert à empêcher la pénétration du virus  Ébola  dans ces zones.  Merci de cesser de diffuser de fausses informations sur l'utilisation des vaccins russes et japonais au Nord-Kivu et  Ituri ", a expliqué le Docteur Jean-Jacques  Muyembe . 

Il a également lavé ses équipes sur le terrain que la Lucha accuse de faire du business derrière  Ébola .  "  Ebola-business  n'est pas l'affaire des équipes de riposte, mais l'affaire des inciviques qui assassinent nos enfants, infirmiers et docteurs avec des machettes pour semer la peur et permettre l'épidémie de perdurer pour des intérêts égoïstes".

Une vraie passe d'armes entre ce carriériste biologiste et ce mouvement citoyen congolais basé à Goma qui s'est clos par une mise au point du  Ségé  du  CMRE .  "Cher Lucha je suis fier de tous les compatriotes qui sont fiers de moi à cause du succès dans mes activités scientifiques et sociales". 

Plusieurs vaccinés

Cette  10è  réapparition du virus  Ebola  remonte en mars 2018.  Actuellement, le cumul des cas est de 3.346, dont 3.228 confirmés et 118 probables depuis le début de l'épidémie en août 2018 selon le rapport du dimanche 15 décembre 2019.

Il y a eu 2.213 décès dont 2095 confirmés morts du virus et 118 probables.  Aussi, 1089 personnes ont été guéries.

En ce qui concerne la vaccination, 1.890 personnes ont été vaccinées, jusqu'à la date du vendredi 12 décembre 2019, avec le nouveau vaccin récemment introduit sous la supervision du Docteur Jean-Jacques Muyembe Tamfum , le "Ad26.ZEBOV/MVA-BN-Filo  Johnson & Johnson )" 

Selon le bulletin du ministère de la Santé,  il  vient en complément du premier, le  rVSV-ZEBOV , utilisé depuis le début de la vaccination le 8 août 2018 et qui a permis d'immuniser 257.521 personnes. 

Bahati  KASINDI

Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs