A la Une

Sud-Kivu : un militaire en état d'ébriété tue une dizaine de personnes

L'événement s'est produit dans la nuit de ce jeudi 30 juillet à SANGE en territoire d'uvira dans la province du Sud-Kivu, confirme des sources médiatiques dont RFI.

Il était 20heures locale environ, lorsqu'un militaire FARDC en état d'ébriété a ouvert le feu sur la population dans le quartier de Rutanga à SANGE. "Il a tiré sur 16 personnes. Le bilan provisoire fait état de 11 morts et 5 blessés graves qui ont été acheminés à l'hôpital général de référence de Sange", indique RFI dans son édition de ce vendredi matin. 

À en croire la société civile locale citée par la même source, ce militaire du bataillon spécial des commandos installés sur place pour protéger la population contre des incursions des milices, s'en est pris à des innocents en cours de route, et même aux familles qui prenaient l'air dans leurs cours. Parmi ses victimes, on compte également des enfants. 


Ainsi, en guise de protestation, la société civile locale exige la permutation de ce bataillon. Car estime-t-elle qu'il est la source de plusieurs cas d'insécurité dans cette région. 

Bahati Kasindi 

Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs