Société

Parfum de corruption et d’insubordination dans la gestion du couvre-feu à Kinshasa: des Casinos autorisés à fonctionner après 21h jusqu’au matin!

Le couvre-feu décrété par le Chef de l’État pour lutter contre le COVID-19 est régulièrement violé à Kinshasa ! Et cela, avec la complicité présumée de certaines autorités de la Ville!

Il n’y a pas longtemps, on a vu des images montrant le Général Sylvano Kasongo, patron de la Police de Kinshasa, déguerpir et appréhender quelques fêtards impénitents qui avaient choisi le 9ème étage du Pullman Hôtel comme lieu de leurs ébats nocturnes jusqu’aux petites heures du matin, et ce, en violation du couvre-feu!

Cette fois-ci, nos fins limiers ont découvert que dans la répression des contrevenants au couvre-feu, il y a deux poids-deux mesures!

Alors que les tenanciers des bars et autres lieux de loisirs nocturnes ont obéi à contre-coeur à la mesure présidentielle, des propriétaires malins de Casinos, n’ont pas trouvé mieux que de trouver des “arrangements à l’amiable” avec certains responsables administratifs et sécuritaires de la Ville pour continuer à plumer leurs clients des Slots-machines, des tables de jeu de Baccara, de Roulette russe et de jeux de hasard, jusqu’au matin!

Un petit tour dans ces lieux de blanchiment d’argent a permis de faire le constat suivant: le “Grand Casino Inter” de l’Hôtel Pullman ferme à 20hrs depuis le couvre-feu pour permettre à ses clients de rentrer à temps chez eux. “Le gérant français paraît ne pas vouloir d’ennuis avec les autorités”, commente un habitué du coin.

Par contre, le propriétaire libanais du “Casino Royal”, sur avenue Roi Baudouin, semble avoir trouvé un arrangement avec la Ville et ses clients peuvent rester jusqu’au matin, selon le lanceur d’alerte Édouard Tshibangu Ilunga.

Le plus flagrant, c’est le “Casino Salut” des sujets ukrainiens situé presqu’en face de l’Hôtel de Ville et contigu au magasin Vlisco!

“Non seulement, la Police leur a fourni une forte garde policière, mais en plus, ils ont un sauf-conduit des autorités qui leur permet de reconduire à domicile leurs clients -surtout Chinois et Indiens- qui repartent à domicile au-delà de 21heures”, explique Tshibangu Ilunga.

L’astuce? Quand quelqu’un passe devant le Casino après 21 heures, il réalise que le portail externe est fermé! Le parking est pourtant plein de voitures!

En fait, ces malins ont aménagé une porte derrière l’établissement, par où entre le personnel et sortent les clients “couche-tard”, qu’on transporte à domicile en véhicule!

Les dires de Tshibangu Ilunga semblent se confirmer. La Rédaction a pu envoyer des reporters au Casino Salut. Ils ont pu prendre quelques images révélatrices visibles sur les vidéos ci-contre. Ça pue la corruption et l’insubordination à l’Autorité suprême.

Et des questions fusent. Pourquoi la Ville a-t-elle laissé autant de liberté aux propriétaires de ces Casinos jusqu’à violer les ordres du Président de la République? Contre quelle rémunération les autorités censées faire appliquer et respecter le couvre-feu ainsi que celles chargées de la sécurité et l’ordre public dans la capitale ont-elles accepté de couvrir une telle forfaiture?

Les jours à venir pourront nous le dire. La présente enquête continue!

AfricaNews

Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs