Société

Engin spatial écrasé à Buta : l’essentiel de ses éléments constitutifs attendu à Kinshasa pour des études approfondies (Gouvernement)

Le gouvernement central a décidé à ce qu'une équipe de spécialistes du Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique soit dépêchée à Buta dans la province du Bas-Uélé où s'était écrasé un engin spatial le lundi 24 août dernier.

Ils doivent se rende sur le lieu en vue de mener des investigations approfondies sur cet engin spatial que beaucoup ont identifié comme l'un des ballons volants de fourniture d'Internet du projet Loon de Google (Alphabet) mais que la provenance exacte reste à déterminer selon les autorités.

" Après y avoir décrit les hypothèses en rapport avec l’origine et la chute de l’engin, le Ministre a proposé de recommander aux autorités locales de sécuriser le lieu de chute et d’interdire toute manipulation de l’engin par les personnes non-habilitées", a fait savoir le ministre ayant en charge la recherche scientifique au Conseil.

À en croire le porte-parole du Gouvernement, Jolino Makelele " il a également été proposé de ramener à Kinshasa l’essentiel des éléments constitutifs de l’engin en vue des études approfondies sur sa constitution", qui ajoute qu'au cours de " débats, il s’est révélé que les responsables de l’Aviation Civile Congolaise avaient été informés de la demande de survol de cet engin".

D'après les témoignages recueillis au moment des faits, il s'agit d'une sorte de parachute avec des batteries, des capteurs, des panneaux solaires et d’autres composants électroniques qui est tombé du ciel lundi 24 août vers 14 heures (heure locale), près de Buta dans la province du Bas-Uélé. Après sa découverte, un engouement a été observé sur place. Plusieurs photos et vidéos de cet engin ont par la suite connu un effet viral.

Bahati Kasindi 

Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs