Société

Coronavirus : des kinois plaident pour la reprise des activités malgré la progression de l'épidémie

C'est depuis le jeudi 19 mars dernier que le président de la République Félix Antoine Tshisekedi avait pris la décision de surseoir toutes les activités non-nécessaires pendant la crise sanitaire du Covid-19 sur toute l'étendue du territoire nationale. Cette mesure a été alourdie par l'état d'urgence décrété quelques jours plus tard.

Ces jeunes dont la plupart évoluent dans l'informel ou sont encore élèves ou étudiants. " À mon avis, nous les jeunes, nous sommes les grandes victimes de ces mesures. Aucune activité pour nous occuper. Pas de cours, ni en ligne, ni de quelque manière que ce soit " s'est plaint un jeune étudiant qui voit son emploi du temps devenir une routine.

Un tenancier d'un bar habitant Masina, l'une des communes populaires de Kinshasa soutient qu'il n'y a que la télévision, la radio et le téléphone pour le destresser. Il va plus loin pour dire que ces appareils électroniques fonctionnent avec le courant électrique, mais que celui-ci reste instable ou absent dans certains coins de la capitale. Ce, malgré les promesses des autorités d'en améliorer la desserte durant cette période de récession.  

D'autres jeunes trouvent leur refuge dans les réseaux sociaux. " Le fait de causer de loin avec d'autres personnes est resté la seule bonne chose qui existe encore. Merci aux réseaux sociaux. Cela nous permet de comprendre que nous ne sommes pas seuls à vivre cette situation. Au-moins ça nous occupe," a pour sa part déclaré un autre jeune étudiant kinois dans la vingtaine.

Une autre maman ménagère du nom de Yvette rencontrée dans un quartier périphérique de Kinshasa argumente quant à elle : "les enfants sont un peu de trop durant cette période, ils sont moins occupés par conséquent deviennent gloutons, moins travailleurs et très encombrants. Je prie pour la reprise immédiate des cours", a-t-elle tranché. 

Bien de jeunes contrariés par cet état de chose, se regroupent sans rien faire dans des coins des rues parlant de tout et de rien. Ils balaient tous les sujets d'actualité du pays, de la politique à la religion en passant par la musique, la santé et la sécurité. 

Ce besoin, de recouvrir la liberté se manifeste selon les intérêts des uns et des autres. Marleine, une jeune choriste catholique, se plaint pour sa part de la fermeture des églises. Elle  propose une reprise des cultes sur font du respect strict des gestes barrières. " On peut reprendre ne serait-ce que les cultes, mais en veillant scrupuleusement au port des masques et geste barrières ", propose-t-elle avant d'ajouter que cette mesure l'obligé à changer même mes bonnes habitudes. 

Cette sensation d'une vie monotone est aussi ressentie dans le camp des sportifs. 

À Bibwa par exemple, les jeunes sportifs du quartier ne s'empêchent pas d'exprimer leur attachement à leur discipline de rue. Cela se traduit souvent par l'entrave volontaire des mesures barrières. Ils se réunissent à plus de 20 pour jouer au football ou faire du footing en groupe. À la question de savoir pourquoi ils risquent leurs vies à ce point malgré la menace du Covid-19, ils ne se gênent pas de répondre qu'" on s'ennuie énormément. On cherche juste à casser la routine. D'ailleurs, cette maladie n'est pas au pays", répond sans réfléchir un autre, visiblement le plus âgé du groupe.

Face à cette envie effrénée de recouvrir la liberté de la population, des analystes se veulent sceptiques. " Au regard du rythme de la propagation de la pandémie, il semblera irréfléchi d'envisager un rétablissement des activités pour le moment. Le cauchemar est loin de terminer", soutiennent ces observateurs avertis. 

La RDC compte à ce jour un cumul des cas confirmés de covid-19 de 491. Parmi lesquels 59 guérisons et 30 décès. Selon les prévisions de l'équipe de riposte, le pic des contaminations devrait intervenir durant les deux première semaines du mois de mai. 

Jordy Tshimuanga

Lire plus

Laisser votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs